Marc Bloch L'étrange Défaite, Le Voyage à Travers Lhistoire, Paon Blanc à Vendre Belgique, Tarif Gestion De Communauté, Bijoux Piercing Hélix, Rdm 2 Génie Mécanique Pdf, Dieu Seul Me Voit Vod, Artiste Féminine Camerounaise, Librairie Al Imam, " />

management de la performance des concepts aux outils

On voit bien que l’apport des TBE dépend surtout de la façon dont on les utilise, ce qui n’a pas toujours été évident et de nombreux managers en ont fait une finalité (reporting permanent, suivi des chiffres…). Ainsi les organisations qui aspirent à la réussite à long terme, avec des résultats solides, vont chercher à définir des stratégies compatibles avec les attentes des parties prenantes. Dans un contexte économique difficile, la performance est au centre des attentes des parties prenantes de l’organisation. Cette norme s'est inspirée des huit (8) principes de management de la qualité totale 22 . Le management de la performance publique locale. Les activités doivent ainsi être combinées en processus et plus analysées de manière isolée. Département de Management Faculté des sciences de l’administration Université Laval Québec, Canada G1K 7P4 Hachimi.Sanni-Yaya@mng.Ulaval.ca 1 L’auteur est chargé de cours au département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval et à l’École nationale d’administration publique (ENAP). Parsons considère ainsi l’entreprise comme un organisme vivant et différencie les organisations en fonction des buts qu’elles poursuivent et des fonctions qu’elles remplissent. Le système décisionnel La profitabilité est un indicateur plus large qui mesure l’écart de marge obtenu par rapport à un niveau de référence comptable de l’activité. L’indicateur fréquemment utilisé est le retour sur investissement qui est un pourcentage qui mesure le montant d’argent gagné ou perdu par rapport à un investissement, c’est-à-dire la somme d’argent investie. Les auteurs des écoles classiques et néoclassiques ont cherché une approche objective de l’entreprise, à travers de nombreux indicateurs. La création de valeur peut être modélisée par un schéma présentant les interactions entre les trois types de capital de l’entreprise (Lynn, 1988) : Le capital intellectuel joue beaucoup dans la création de valeur et de la performance. 51. Ce qui attire l’attention dans les modèles de performance organisationnelle étudiés dans des théories de management est l’importance qu’on accorde en général, aux critères de la théorie économique classique (efficience économique, productivité ou compétitivité). Le pôle interne qui permet de comprendre dans quels domaines l’entreprise excelle, Le pôle innovation qui analyse les axes d’amélioration permettant de créer de la valeur. L'actualité récente a mis en lumière l'importance accordée par nos sociétés à la mesure de la performance, avec le rôle accordé aux agences de notation dans la notation des pays (le fameux triple A) et les conséquences de leurs décisions sur les marchés financiers. Moniteur des actifs intangibles de Sveiby (1998) cité par Tremblay (in « productivité et performance : enjeux et défis dans l’économie du savoir ») 2003 université du Québec. Cette approche a été critiquée et délaissée au profit d’une analyse plus classique et globale renvoyant à plus de réalisme. Les travaux d’Hamel et Prahalad sur les compétences clés sont fondées sur la reconnaissance du rôle des ressources internes dans la création de valeur. La créativité et l’innovation résultent d’un double processus de passage de la connaissance tacite en connaissance explicite mais aussi d’évolution de la connaissance explicite en connaissance tacite (voir les travaux de Nonaka et Takeuchi). « La mesure des résultats et le déclenchement des actions correctrices » y fait référence en classe de première en mettant en avant la nécessité des objectifs ainsi que la notion de pilotage. Miser sur l’humain génère des coûts qui peuvent, dans certains systèmes de mesure, nuire à la productivité apparente. Un système de pilotage de la performance en mode curatif • Des résolutions immédiates de problèmes sans résolution définitive (mode pompier) ... LA BASE DU PILOTAGE DE LA PERFORMANCE : LES RITUELS DE MANAGEMENT 15 min. Au total, de nombreuses contributions existent sur le thème de la performance et on peut très vite éprouver un sentiment de confusion si l’on ne fait pas la démarche de chercher de quelle performance on parle. Selon les indicateurs et le rôle des collaborateurs impliqués dans le pilotage, elle pourra être hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Cependant, se pose le problème de la mesure du travail intellectuel. Il oblige à penser la relation de travail en prenant en compte le contexte, les agents en présence, les procédures à respecter. Le Larousse adopte une définition qui renvoie à la physique (« ensemble des qualités qui caractérisent les prestations dont un véhicule automobile, un aéronef, sont capables »). Les trois premiers ouvrages sont des best-sellers mondiaux, leurs auteurs sont quelque part "membres des pères fondateurs" de la démarche qualité. Il s’agit de faire ce que l’on a prévu, même si on doit y affecter des ressources supplémentaires. Cette approche recherche l’équilibre entre les indicateurs financiers et non financiers pour évaluer la véritable performance de l’entreprise. La performance est un mot à la mode, particulièrement dans le domaine du management où l’on parle beaucoup de « management de la performance » (séminaires, formations, cours…). décisions au sein des établissements de santé. Ce travail de définition des critères de mesure permet aux collaborateurs de travailler ensemble sur une réflexion autour de l’ optimisation de la performance de l’organisation. Pour mieux cerner la notion de performance, il s’agit d’en définir le cadre et d’en chercher une définition correcte. ". La notion de performance est alors relative à la définition des objectifs. le management de la performance centré processus, Qu'est-ce que le BPM ? 1 Management de la performance : des concepts aux outils Par Stéphane Jacquet, professeur de management, membre du CREG L'actualité récente a mis en lumière l'importance accordée par nos sociétés à la mesure de la performance, avec le rôle accordé aux agences de notation dans la notation des pays (le fameux triple A) et les conséquences de leurs décisions sur les marchés financiers. Au total, on peut considérer que les TBE n’ont pas obtenu le succès escompté (surtout en France), principalement pour des raisons à la fois techniques mais aussi plus profondes, liées à l’horizon d’analyse des décideurs qui resterait court-termiste (Chan, 2004). Dans certains secteurs, la valorisation de l’humain « expose » l’entreprise à ses concurrents et peut entraîner une vulnérabilité très bien illustrée par le « mercato » des footballeurs, ou la « chasse de têtes » de hauts potentiels. 2. L’efficience introduit la notion d’optimisation. Elle s’exprime donc par le rapport entre la quantité produite et les ressources utilisées pour engendrer cette production. B. les BSC, un modèle intégrateur : intérêts et limites. La performance est un mot à la mode, particulièrement dans le domaine du management où l’on parle beaucoup de « management de la performance » (séminaires, formations, cours…). Chacun a sa propre définition de la performance. La théorie des organisations trouve son origine, dans un premier temps, dans la réflexion de praticiens de l’entreprise, qu’ils soient dirigeants ou ingénieurs, et par la suite, d’universitaires qui appartiendront à diverses branches des sciences humaines, et qui s’intéresseront aux comportements de l’individu. Le management de la performance est un puissant levier de motivation, engagement et fidélisation car correctement mis en place, il répond aux attentes des collaborateurs. Il permet de définir le cap, les règles et les résultats attendus, et comme disait Sénèque : « il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va ». Plusieurs approches ont été présentées. Une revue des définitions de la performance et de la manière de Le plus souvent, les objectifs de performance précèdent la stratégie, mais la stratégie peut parfois précéder les objectifs de performance. Pour les auteurs, c’est un processus politique qui conduit à prendre en compte certains éléments plus que d’autres ou à privilégier une approche au détriment d’une autre. Le segment entre résultats et moyens défini l’efficience et permet de savoir si l’entreprise arrive à atteindre ses objectifs avec moins de coûts et de moyens. Instrumentale : ils comprennent de véritables indicateurs d’analyse ; Procédurale : ils sont utilisés d’une certaine manière et il convient d’en fixer les règles de pilotage ; Managériale : ils constituent un levier de management, en termes de prise de décision mais aussi de fonctionnement des équipes et des groupes de projet. Le contexte de l’évaluation est toujours décalé de celui de l’action ce qui conduit les dirigeants à adopter des systèmes d’évaluation anticipée. La création de valeur pour les actionnaires est devenue aujourd’hui le nouveau credo des dirigeants des grandes entreprises françaises et internationales. Le courant politique qui intègre la satisfaction des différentes parties prenantes. Mesurer par un chiffre ou une expression communicable. Aujourd’hui, l’accès aux résultats et aux chiffres clés est de plus en plus possible avec Internet et l’enjeu de la performance est renforcé dans les organisations. Le contrôle des capitaux investis par activité, en minimisant les besoins en fonds de roulement et en évaluant la rentabilité des actifs immobilisés. Le management de la performance est un puissant levier de motivation, engagement et fidélisation car correctement mis en place, il répond aux attentes des collaborateurs. En allant plus loin, on peut aussi postuler que la performance est la contribution à l’amélioration du couple valeur/coût (Lorino, 2003). Ils ont également été très souvent mal utilisés. De très nombreux articles existent sur ce thème, ainsi que beaucoup de recherches. Ce qui est intéressant c’est l’accessibilité à l’information et la possibilité de multiplier les analyses dans différents domaines (satisfaction clientèle, produits, gestion, modes de management…), même si on peut reprocher la relative complexité des indicateurs pour les salariés et le décalage existant entre causes et effets mesurables. L’utilisation massive, pas toujours appropriée du terme, pose la question de sa définition et renvoie au problème de son aspect relatif. Certains auteurs ont mis en avant le principe d’un véritable système de la performance. La performance est une notion transverse aux normes de management. D’où nécessité d’une approche multicritère de la performance. Il n’est pas rare que des dirigeants estiment une entreprise performante quand des représentants du personnel y voient du recul social. L’efficacité représente la conformité de l’atteinte de l’objectif résultat alors que l’efficience implique le respect des contraintes de ressources, c’est à dire des moyens négociés (Commarmond et Exiga, 1998). Ces deux notions sont également porteuses de sens ; elles représentent un éclairage libéral de la performance qui pourrait alors être considérée comme une métaphore de l’efficacité et de l’efficience (Pesqueux). La démarche présentée, illustrée par de nombreux exemples, permet de donner un sens à l’observation des faits. Ce modèle est donc quadridimensionnel et les auteurs démontrent qu’il existe une interrelation importante entre les différents axes. Le management de la qualité, ou gestion de la qualité, est une discipline du management regroupant l'ensemble des concepts et méthodes visant à satisfaire les clients d'un organisme (en général les entreprises, associations, organismes publics) et à fournir des produits et services correspondant à leurs attentes. Certains auteurs proposent d’élargir le champ des informations publiées aux actionnaires pour y inclure de nouveaux critères (Eccles, 1991). Les récents développements sur la rémunération excessive des dirigeants par le jeu des stocks options illustrent ce phénomène. D es livres incontournables pour bien saisir l'importance d'un management de la qualité bien conduit dans une logique d'amélioration continue de la performance. « Performance management is the process of measuring progress toward achieving key goals and objectives in order to optimize individual, group, or organizational performance. La perspective temporelle est ainsi élargie puisque les indicateurs ne sont plus uniquement à court terme. D’autres montrent les limites d’une analyse financière à court terme (Hayes, 1980 et Bouquin, 1997). Ils constituent une véritable démarche de management stratégique à trois dimensions : Cependant, on a pu reprocher aux TBE de ne répondre qu’à une logique d’interdépendance et non de cause à effet (Norrekilt, 2000). D'une manière très pragmatique et s'appuyant sur des exemples, il démontre comment cette pratique managériale est transférable au management territorial intégrant une culture de la performance. Les problèmes peuvent être également externes selon Lynn(1998). Pesant 1 150 millions de dollars en 2019 sur le marché mondial, les solutions d’évaluation des performances continueront de croître pour atteindre d’ici 2024 les 3 400 millions de dollars enregistrant un taux de croissance annuel composé de 19,8%. De la performance "outil de mesure" à la performance "outil de management" Cette troisième évolution pose la question centrale sur la finalité de la performance. 1Lamélioration de la performance est lun des défis actuels majeurs pour les organisations. On pourrait prendre comme illustration la gestion des litiges clients, qui au lieu d’être imputée à telle ou telle cause, se ferait de manière globale et transversale (partenariat avec les fournisseurs par exemple…). On cherchera à savoir quelle valeur est créée et pour quel coût, donc savoir quel besoin de la clientèle est satisfait. Prix : 25 Euros Approche générale du diagnostic de la performance de l'entreprise. Ainsi la performance produit-elle de la valeur utile pour ses clients à un coût minimum. Au total, les TBE sont à considérer comme de véritable systèmes d’analyse stratégique avec une fonction d’alerte importante, à condition de ne pas en faire un simple outil de reporting et de bien choisir ces indicateurs figurant dans les quatre pôles. Le rôle du management. Cet article pose la question de l’existence d’une mesure de la performance globale. surveiller l’exécution de la stratégie « corporate » de la stratégie. La Gestion Axée sur les Résultats (GAR) ou encore Results Based Management (RBM) est une approche de gestion focalisée sur la performance et l’obtention de Résultats, par opposition aux approches traditionnelles centrées sur le suivi des activités ou encore des ressources. Le principal objectif du management de la qualité est de satisfaire aux exigences des clients et de s’efforcer d’aller au-delà de leurs attentes. La notion de qualité pouvant être subjective, … En fait, il s’agit d’adopter une véritable démarche autour des TBE qui comporte huit phases : Alors que le début de la première phase débute par l’énoncé de la vision stratégique (« devenir le numéro un » par exemple pour Google ), les TBE se mettent en place très vite afin d’accompagner le processus et de le faciliter en termes d’analyse et de prise de décision. Enfin, l’approche systémique privilégie la capacité d’adaptation de l’entreprise à son environnement qui va permettre sa pérennité. On a donc assisté à une redéfinition de la performance et de ses caractéristiques. Quatre grandes fonctions sont mises en avant (reproduction, adaptation, exécution et intégration) qui structurent l’organisation. Sommaire de l'ouvrage. Disponible : aux formats : ePub, Kindle,PDF On revient alors au principe de Porter qui présente la valeur comme « la somme que les clients sont prêts à payer pour ce qu’offre la firme » (porter, 1985). étude récente a mis en avant trois grands types de systèmes de management de la performance des grandes entreprises de distribution américaine. On peut alors se demander quel type de modèle permettant une approche globale pourrait vraiment s’imposer en entreprise. le pôle financier pour savoir quelle image l’entreprise a auprès de ces actionnaires. Satisfaction des organismes régulateurs La façon d’amener les TBE a parfois provoqué le rejet de l’outil, car venant de cabinets de conseil extérieurs, et vécu comme un outil « de surveillance ».Parfois, les TBE ont été mis en place et puis abandonnés, le plus souvent parce que leur instigateur quittait l’entreprise. La mise en place d’un système de relations professionnelles va impacter la performance et générer des règles de fonctionnement tendues vers cet objectif (Dunlop, 1958). Cette approche privilégie également les concepts d’efficacité et d’efficience, qui apparaissent comme des synonymes de la performance, mais parfois aussi des résultats à atteindre. Le schéma suivant présente un véritable dispositif de la performance : Source : Leban « management de l’entreprise » éditions d’organisation, 2005. C’est à la fois l’accomplissement d’un processus, d’une tâche, mais aussi les résultats obtenus ainsi que le succès dont on peut se prévaloir ! Fayol n’envisageait qu’un seul objectif, ce qui permettait la mise en place d’un système administratif très cartésien tourné vers la performance. (PDF) Management de la performance : des concepts aux outils | Thuc Pham Anphat - Academia.edu Academia.edu is a platform for academics to share research papers. Cette contribution se terminera, enfin, par les enseignements du modèle Prométhée. Les experts en management y voient la recherche d’une certaine stabilité et unicité du système dans un modèle global, qui pourrait être complexe mais intégrer plusieurs dimensions. G. Lécrivain – Management des organisations et stratégies – Définir la notion de performance et ses indicateurs 1. en identifiant des axes stratégiques La performance est un critère multidimensionnel La performance en équation Des objectifs et des indicateurs définis en fonction des stratégies… + + La performance financière est mesurée par la rentabilité, on parlera plus précisément de rendement sur les marchés financiers. En s’intéressant aux « bonnes pratiques » des organisations, Raymond Leban démontre le lien qui existe entre la configuration formelle et informelle de l’organisation et ses résultats. D’abord sur le fond, 10 à 15 indicateurs à suivre sont largement suffisants. Il s’agit d’un ensemble de mesures financières et non financières regroupées sous quatre pôles qui renvoient chacun à une question clé en termes de performance : Ces tableaux de bord équilibrés s’appuient sur le concept de stratégie concurrentielle développé par Porter (1982) et montrent une interaction nécessaire entre les critères de mesure. Le suivi régulier de… C’est un véritable indicateur de création de richesses ; il est égal au résultat opérationnel de l’entreprise après impôt, diminué de la rémunération du capital utilisé pour son activité. En bref, la vision de la performance comme simple outil de mesure reste réductrice, car dans le quotidien des entreprises elle est explicitement ou implicitement utilisée comme un outil de management. L’efficacité pourrait être définie comme « la capacité à réaliser des objectifs » (de la Villarmois, 2001). Même si l’on retrouve des éléments d’évaluation classique (indicateurs financiers), les TBE insistent de manière importante sur l’apprentissage organisationnel, dans une logique de performance future. Quel élément de management est renforcé ? lundi 17 octobre 2011, par Stéphane Jacquet. Ce sont bien les compétences des salariés qui alimentent le système et permettent la performance. The organizalion that is striving to knowledge management greatly increases its "competitive" capabilities. Le point 3.3. Il par ailleurs important d’impliquer vos équipes dans l’élaboration des critères d’évaluation, afin de générer un engag… Il est utile de répartir les outils de la qualité en deux catégories : Ø Les outils complexesutilisés dans les domaines de l'ingénierie, de la logistique, de la métrologie, des statistiques, par les services de planification et de mét… On peut également reprocher une vision court-termiste à cette approche. Les trucs des pros Dans cette approche, l’entreprise ne crée de la valeur économique que lorsque la rentabilité économique est supérieure aux attentes de rendement des investisseurs. L’approche économique, développée dans la première partie, s’appuie largement sur l’efficience économique et cherche à mesurer la productivité et à comparer les indicateurs de manière temporelle, pour prendre des décisions. Cependant, même si les initiatives sont nombreuses, on peine souvent à trouver la bonne façon de mesurer les résultats attendus. le pôle client pour connaître la perception par les clients de l’entreprise. Etude de l’utilisation des outils de gestion dans deux organisations intercommunales.. Sciences de l’Homme et Société. surveiller l’exécution de la stratégie par les entités. Devenue une discipline scientifique autonome, la théorie des organi-sations, constituée d’un ensemble de concepts, de méthodes et d’outils de gestion, regroupe plusieurs grands courants de pensée, dont chacun offre une approche différente de l’organisation de l’entreprise. (return on investment) constitue l’indicateur le plus connu. 4 SINE.A, VEILLET.I, 2007, « La performance, un outil et une démarche indispensables au pilotage des politiques publiques3, n° 335, p24. La performance est également contingente. entre 8h et 8h15 30 min. Et si, finalement, on revenait à des choses plus simples en pariant sur l’humain comme source essentielle de la performance collective ? Dans cette dernière approche, la performance intègre la stratégie pour acquérir aux yeux des managers une véritable cohérence et donner du sens aux acteurs de l’entreprise. L’une des compétences attendues est même de « définir les critères de la performance et construire des indicateurs appropriés ». Les outils de mesure de la performance Jean-François Penciolelli Directeur Marché Santé Social. Il suffit de faire varier le contexte (météo, événement extérieur…) pour ne pas atteindre le résultat de référence. On parle alors de performance globale et on recherche le « maillon faible » de cette chaîne de valeur. Il représente donc un véritable indicateur d’efficience des capitaux engagés. La première caractéristique est essentielle, « la performance n’existe que si on peut la mesurer » (Lebas, 1995). L’évolution actuelle est constituée par une approche globale et multidimensionnelle ; le système global de management de la performance (SMP). Selon l'ISO 9000, la qualité peut être définie comme l'« aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences ». À l’origine, c’est un concept physique qui compare des unités produites à un facteur de production mise en œuvre. Jaulent prône la différenciation des indicateurs pour optimiser les TBE. Pour l’auteur de l’article (Stéphane Trébucq), certaines entreprises n’ont pas bien intégré la logique des TBE. Ils trouvent leur intérêt majeur dans les dernières phases, dans leur fonction de surveillance mais aussi parce qu’ils fournissent de nombreux éléments de décision pour adapter la stratégie par exemple. Parce qu’on confond souvent la performance et sa mesure, certains auteurs proposent une définition beaucoup plus fine (Ernult, 2005). Lorsqu’il est développé sur de grosses applications, il peut devenir très coûteux, ce qui le rend peut attractif en période de crise. Pages : 320 pages La base est donc de définir des objectifs clairs et réalisables, et de les communiquer à chacun des membres de vos équipes. Théoriquement, l’entreprise crée de la valeur pour ses actionnaires dès lors que la rentabilité des capitaux investis est supérieure au coût des différentes sources de financement utilisé, c’est-à-dire le coût du capital. Quant à la mesure proprement dite, ce sont les ratios financiers qui se sont imposés comme de véritables critères de décision. L’entreprise peut être alors vue comme un réseau d’activités tendu vers un objectif global de performance. Il existerait un décalage entre la volonté d’investir à long terme des actionnaires individuels et la validité de l’EVA comme indicateur. Prix : gratuit. Enfin, le sujet de la session 2011 du BTS l’a intégrée (question 4 : « proposez des indicateurs qui permettraient de mesurer la performance de l’entreprise »). On recherchera alors comme référence un taux de profitabilité attendu en fonction du niveau de concurrence ou du secteur d’activité. Les attentes des salariés constituent un facteur essentiel à prendre en compte dans la mise en place d’un système de performance durable (Descarpentries et Korda, 2007). B. L’approche classique et les principaux ratios. Le raisonnement est circulaire et il devient difficile de déterminer la part de la performance qui revient à un facteur précis. La première est liée à la difficulté de la mesure. La santé et la sécurité des travailleurs dépendent de la façon dont les changements liés à la démarche ou aux outils sont concrètement mis en œuvre dans l’entreprise. Ainsi, deux types d’inefficacité peuvent être mis en avant. Développement du personnel, Satisfaction des bailleurs de fonds Les retombées positives du management de la performance peuvent surprendre et sont … EAN : 978-2212569285, Perfonomique Saison II Outils de mesure de la performance et de reporting. Selon les normes comptables actuelles, on ne peut pas capitaliser le travail intellectuel à cause de l’incertitude de ses résultats financiers. La productivité occupe une place centrale dans le mécanisme de contrôle. Sans développer les différents outils financiers, la croissance interne de l’activité de l’entreprise dépend directement du niveau des capitaux engagés et donc de sa capacité à augmenter cet actif économique. En termes de caractéristiques, la performance est mesurable, relative et elle se construit globalement. La principale dimension retenue par l’école classique est celle de l’efficience économique. L’inspiration taylorienne se ressent encore dans certains secteurs (restauration rapide). De nombreux travaux ont montré la contribution des salariés à la performance durable de l’entreprise (Charreaux, 1988). C’est même une notion qu’on retrouve de plus en plus dans les organisations publiques, adoptant les indicateurs du secteur privé dans une recherche d’efficacité. Bonnes pratiques projet La vogue du scoring montre également l’aspect relatif de la performance (on a d’ailleurs redécouvert toute la valeur du « triple A » des agences de notation cet été, dans un contexte global de dégradation des notes des pays). LA GESTION DES CONNAISSANCES, UN OUTIL DE PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE ... optimal knowledge management and performance of a company. Il ne s’agit pas d’une bibliographie exhaustive mais plutôt d’une sélection d’articles, ouvrages et revues apportant un éclairage sur le thème. Décider en équipe En poursuivant leurs travaux, les auteurs montrent que l’efficacité organisationnelle est le produit des quatre dimensions que l’on peut faire converger dans une « arène politique » comme le montre le schéma suivant : La cinquième dimension a été ajoutée pour tenir compte de la complexité de l’évaluation de l’efficacité. Ce système est dit en « boucle courte » et permet une représentation simplifiée de l’approche rationnelle en accordant une place importante aux notions de base de l’analyse classique. Le verbe anglais to perform apparaît au XV ème siècle avec une signification plus large. C’est un résultat qui représente le « niveau de réalisation des objectifs » (Burlaud, 1995) ; C’est une action, qui implique une production réelle, donc un processus ; Ce peut être un succès, comme attribut de la performance, ce qui induit un jugement, donc de la subjectivité. Il convient donc de la définir clairement afin de s’accorder sur l’objet de la réflexion. Au début des années 2000, plusieurs travaux mettent en avant cette nouvelle gouvernance de l’entreprise, avec un poids nouveau donné aux groupements et associations qui se préoccupent des questions sociétales. La performance ne serait donc plus uniquement financière mais plutôt multidimensionnelle avec une nécessaire prise en compte de l’humain. Les auditeurs sont tenus de se conformer au manuel d'audit de la performance de la Cour des comptes européenne et à l'ensemble des procédures d'audit adoptées par celle-ci. aligner la stratégie des entités sur celle de l’organisme. Ebook Management gratuit Certes, le succès économique de certains modèles (taylorisme, fordisme) a pu montrer la validité de cette approche. ». Ainsi donc, la définition de la performance marquée par une école de pensée impacte fortement les indicateurs et la façon de la mesurer. Pour résumer cette approche, un modèle global peut-être présenté, il s’agit du modèle de Gilbert (1980) qui se décline à travers le triangle de la performance. C’est même une notion qu’on retrouve de plus en plus dans les organisations publiques, adoptant les indicateurs du secteur privé dans une recherche d’efficacité. Le profit, synonyme de bénéfices serait la mesure de la performance comptable car il permet de montrer la différence positive entre le montant des ventes de produits ou services et leur coût de production ou réalisation et de distribution. Il y a donc une pluralité des stratégies possibles. L’industrie militaire américaine a eu besoin de former un grand nombre d’employés et de superviseurs en un court laps de temps afin de répondre aux énormes besoins en équipements de guerre complexes. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur la mesure ou réduire l’analyse à quelques notions liées comme les objectifs ou le concept d’efficacité, très employé dans la littérature managériale. En fait, historiquement, on assiste à un glissement du concept dans la littérature spécialisée ; passant de la notion de performance (forcément axée sur une approche plutôt rationnelle, avec des indicateurs précis mais limités) à celle de « performance measurement » (MP), dans laquelle on va plus chercher à affiner la mesure. Une stratégie qui a permis d’atteindre des niveaux de productivité et de qualitéconsidérables, d’où son utilisation ju…

Marc Bloch L'étrange Défaite, Le Voyage à Travers Lhistoire, Paon Blanc à Vendre Belgique, Tarif Gestion De Communauté, Bijoux Piercing Hélix, Rdm 2 Génie Mécanique Pdf, Dieu Seul Me Voit Vod, Artiste Féminine Camerounaise, Librairie Al Imam,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.